Remise documentaire

marché tous-nos-produits-entreprises

Entreprise exportatrice, vous avez besoin de sécuriser un minimum vos opérations avec un partenaire commercial de confiance ? Bénéficiez de la remise documentaire, un mandat d’encaissement à l’international du montant d’une créance.

Simplifier vos transactions

La remise documentaire est un mode de règlement simple et efficace, dédié aux opérations de commerce international.

Descriptif détaillé

Pour qui ? Pour quoi ?

La remise documentaire s’adresse aux entreprises exportant uniquement des marchandises (et non des prestations de services). Elle est particulièrement adaptée aux opérations réalisées par voie maritime : en effet, le connaissement maritime est un titre de propriété indispensable à l'enlèvement des marchandises.

La remise documentaire n’est pas une garantie de paiement. C’est pourquoi le Crédit Agricole vous recommande de n’utiliser cette technique de paiement :

  • qu’en cas de relation éprouvée et de confiance avec votre partenaire commercial, pour alléger une procédure de crédoc par exemple,
  • que pour des produits relativement standards (et non sur mesure), pour lesquels il existe un marché local.

Simplifier vos transactions

La remise documentaire est un mode de règlement simple et efficace, dédié aux opérations de commerce international. Proche du crédit documentaire export dont elle reprend les aspects documentaires, elle reste beaucoup plus facile à mettre en œuvre et moins onéreuse.
Le paiement par remise documentaire doit être prévu dans le contrat commercial.

La remise documentaire est régie par un cadre règlementaire international unique : les Règles et Usances uniformes 522 de l’ICC (International Chamber of Commerce), faisant autorité à l’échelle mondiale.

Sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par notre Caisse Régionale de Crédit Agricole, prêteur.
Renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître les conditions de cette offre dans notre Caisse Régionale de Crédit Agricole.
Questions-Réponses

Le virement, c’est moins cher !

Peut-être, mais il reste à l’initiative du seul donneur d’ordre. Dans la remise documentaire, l’importateur est tenu de l’accepter pour se voir remettre les documents ou payer au vu des documents pour enlever la marchandise. C’est une sécurité supplémentaire, notamment en cas de transport maritime puisque le connaissement maritime est un titre de propriété. L’acheteur pour prendre possession de cette marchandise devra accepter l’effet et/ou le faire avaliser par sa banque.

Oui, mais je prends le risque d’avoir expédié la marchandise pour rien : mon acheteur peut la refuser !

Effectivement, c’est pourquoi nous conseillons de n’utiliser cette technique de paiement qu’en cas de relation de confiance, pour des produits relativement standards (et non sur mesure) et pour lesquels il existe un marché local.

L'essentiel
Plan du site | Mentions légales | Protection des données | Etudes économiques & financières
© Crédit Agricole 2016